"Gilets jaunes" : 39 300 manifestants en France, en baisse par rapport au samedi précédent, selon le ministère de l'Intérieur

A Paris, le nombre de participants a également reculé : 4 000 "gilets jaunes" ont été recensés, contre 5 800 une semaine plus tôt.

Un homme et son chien vêtus d\'un gilet jaune manifestent à Bordeaux (Gironde), le 2 mars 2019.
Un homme et son chien vêtus d'un gilet jaune manifestent à Bordeaux (Gironde), le 2 mars 2019. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Un chiffre en baisse par rapport au week-end précédent. Selon le ministère de l'Intérieur, 39 300 manifestants ont pris part au seizième samedi de mobilisation des "gilets jaunes", samedi 3 mars, contre 46 000 le 23 février. Sur Facebook, le groupe "Le nombre jaune" a lui comptabilisé 92 035 manifestants à 18 heures, contre 113 392 une semaine plus tôt. 

A Paris, 4 000 personnes ont été dénombrées par les autorités, contre 5 800 le samedi précédent. Trente-trois personnes ont été interpellées dans la capitale et une enquête administrative a été ouverte pour déterminer l'origine de la blessure d'un homme touché au visage, selon la préfecture de police. 

A Lyon, plus de 2 000 personnes se sont rassemblées, selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Des échauffourées y ont éclaté, tout comme à Nantes, où le cortège de près de 2 000 "gilets jaunes" a été repoussé par des tirs de gaz lacrymogène après avoir tenté de passer par des petites rues. La préfecture a fait état d'au moins trois blessés légers chez les manifestants et de quinze interpellations.

A Lille, où les "gilets jaunes" avaient convié des manifestants de divers pays européens, il y avait environ 1 300 personnes dans les rues vers 15 heures, selon La Voix du Nord. A Bordeaux, un député de La France insoumise a dit avoir été "matraqué" par les forces de l'ordre et plusieurs centaines de participants au défilé ont brièvement envahi la gare SNCF.

Pour rappel, 46 000 manifestants avaient été officiellement recensés le 23 février, contre 41 500 le 16 février, 51 400 le 9 février, 58 600 le 2 février et 69 000 le 26 janvier. Les "gilets jaunes" ont déjà annoncé leur intention de poursuivre le mouvement, notamment le 16 mars, après la fin du grand débat national.