"Gilets jaunes" : les manifestants blessés défilent en première ligne

Le journaliste Hugo Puffeney, en direct de la place Daumesnil (Paris), fait le point sur la mobilisation des "gilets jaunes" à la mi-journée, samedi 2 février.

France 2

En pleine polémique sur les lanceurs de balles de défense, les "gilets jaunes" appellent à une grande marche des blessés pour protester contre les violences policières, samedi 2 février. "Le cortège est déjà parti", rapporte Hugo Puffeney, en direct de Paris, près de la gare de Lyon. "Selon le ministère de l'Intérieur, une centaine de personnes ont été touchées par ces lanceurs de balles de défense, les LBD 40, dont dix sont blessés irréversiblement à l’œil. C'est un chiffre largement sous-estimé pour les 'gilets jaunes' que j'ai rencontrés ce matin et par plusieurs comptages indépendants", explique-t-il.

L'interdiction du LBD 40 demandée

"En tête de ce cortège, il y a plusieurs blessés et des figures du mouvement comme Jérôme Rodrigues, blessé à l’œil la semaine dernière place de la Bastille (Paris), où d'autres personnalités comme Éric Drouet, Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle. Tous ont une même demande : l'interdiction des LBD 40 lors des manifestations", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestante maquillée avec de fausses blessures, le 2 février 2019 à Morlaix (Finistère).
Une manifestante maquillée avec de fausses blessures, le 2 février 2019 à Morlaix (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)