"Gilets jaunes" : les Champs-Élysées plongés dans le chaos

Lundi 18 mars, les commerçants ne peuvent que constater les dégâts. Vitrines brisées, magasins pillés... 60 commerces de la célèbre avenue de Paris ont été victimes des casseurs lors de l'acte XVIII des "gilets jaunes".

FRANCE 2

Les Champs-Élysées sont défigurés après les nombreuses violences commises en marge de l'acte XVIII des "gilets jaunes", samedi 16 mars. Vitrines brisées, magasins pillés... 60 commerces de la célèbre avenue parisienne ont été victimes des casseurs. Lundi 18 mars, les employés qui retournent au travail sont scandalisés. "Ce n'est pas normal et ça dure depuis trop longtemps surtout", témoigne une passante lundi matin.

"Déchaînement de haine"

"Casser pour casser. Je ne vois pas de revendication là-dedans, mais un déchaînement de haine", s'attriste le salarié d'une parfumerie venu constater les dégâts. Même désolation pour une gérante, dont le kiosque a été totalement brûlé : "Si les anarchistes ne travaillent pas, grand bien leur fasse. Mais nous on travaille". L'heure est désormais aux réparations. Depuis quatre mois, certains commerces ont perdu de 30% à 40% de leur chiffre d'affaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lundi 18 mars, les commerçants ne peuvent que constater les dégâts. Vitrines brisées, magasins pillés... 60 commerces de la célèbre avenue de Paris ont été victimes des casseurs lors de l\'acte XVIII des \"gilets jaunes\".
Lundi 18 mars, les commerçants ne peuvent que constater les dégâts. Vitrines brisées, magasins pillés... 60 commerces de la célèbre avenue de Paris ont été victimes des casseurs lors de l'acte XVIII des "gilets jaunes". (FRANCE 2)