"Gilets jaunes" : le chef de La République en marche défend l'idée d'un fichier recensant les casseurs

"Nous avons la capacité pour les hooligans dans les stades d'interdire aux gens d'assister à un match de foot. Il faut une réponse de cette nature-là pour que ceux qui cassent", a déclaré Stanislas Guerini sur CNews.

Stanislas Guérini, à l\'Elysée, le 17 décembre à Paris.
Stanislas Guérini, à l'Elysée, le 17 décembre à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Interrogé sur CNews, Stanislas Guerini, nouveau délégué général de La République en marche, a plaidé lundi 7 janvier pour la création d'un fichier recensant les casseurs, après un nouveau week-end de mobilisation des "gilets jaunes" émaillé de heurts, comme à Paris, ou à Toulon. "C'est une piste qu'il faut creuser", a-t-il déclaré.

Il faut solliciter tout l'arsenal de solutions, y compris sécuritaire. Nous pouvons avoir un fichier pour repérer les casseurs (...) et les interdire de manifester.Stanislas Guerinisur CNews

Le syndicat de police Alliance a répété sa demande de création d'"un fichier" de manifestants violents. "Nous avons la capacité pour les hooligans dans les stades d'interdire aux gens d'assister à un match de foot, a-t-il ajouté. Il faut une réponse de cette nature-là pour que ceux qui cassent, ceux qui ont la volonté parfois de tuer, soient interdits de manifestation." De plus selon lui, "toute manifestation qui ne sait pas produire son service d'ordre sécurisé, y compris les conditions pour les manifestants eux-mêmes, doit être interdite".