"Gilets jaunes" : le dispositif de sécurité renforcé pour une journée à haut risque

Pour le 19e samedi de mobilisation des "gilets jaunes", samedi 23 mars, l'exécutif a mis en œuvre un nouveau dispositif sécuritaire plus musclé pour éviter à nouveau les scènes de guérilla urbaine du samedi précédent.

FRANCE 2

Les Champs-Élysées, à Paris, ont presque retrouvé leur physionomie habituelle. Exception notable cependant, la très forte présence des forces de l'ordre dans ce périmètre de la capitale. L'avenue est interdite aux manifestants et les "gilets jaunes" qui s'y aventurent ont été immédiatement refoulés. "On s'est fait retirer le gilet jaune, on s'est fait contrôler, on s'est fait tout fait enlever", témoigne un "gilet jaune".

Sécurité renforcée

"C'est évident que si vous venez sur une manifestation avec dans votre sac, un masque avec des cartouches permettant de filtrer les gaz lacrymogènes, un masque de ski et des protections de moto par exemple, et bien, c'est évident que vous ne venez pas là pour vous promener ou faire du shopping", remarque le capitaine Pierre Puente, des brigades de répression de l'action violente. Pour éviter les débordements, le dispositif de sécurité a été renforcé. Les "gilets jaunes" manifesteront dans d'autres endroits de la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur l\'avenue des Champs-Elysées, à Paris, le 23 mars 2019. 
Sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris, le 23 mars 2019.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)