"Gilets jaunes" : la chaîne humaine de dimanche interdite dans le Finistère

Les mesures de sécurité prévues autour de la manifestation ne sont pas suffisantes, estime la préfecture.

Rassemblement de femmes \"gilets jaunes\" à Nancy (Meurthe-et-Moselle) devant la gare, le 20 janvier 2019 (photo d\'illustration).
Rassemblement de femmes "gilets jaunes" à Nancy (Meurthe-et-Moselle) devant la gare, le 20 janvier 2019 (photo d'illustration). (THIERRY COLIN / FRANCE-BLEU SUD LORRAINE)

Des "gilets jaunes" veulent organiser une chaîne humaine à travers la France dimanche 27 janvier, mais le départ de la "branche bretonne", de Châteaulin jusqu'à Versailles, est compromis, rapporte France Bleu Breizh Izel. Le préfet du Finistère, Pascal Lelarge, a rejeté les deux déclarations de manifestation déposées à la sous-préfecture et a interdit le rassemblement dans l'arrondissement de Châteaulin.

"En ce qui concerne l'organisation de la partie finistérienne de cette manifestation, la saisine des autorités par les organisateurs a été tardive, et il a été constaté que les organisateurs n’avaient prévu ni service médical ni mesures de sécurité pour garantir de manière satisfaisante la sécurité des participants, mais également des usagers de la route", se justifie la préfecture, "alors même qu'une partie du parcours de la manifestation était située à proximité ou sur des axes de circulation"

"Pour rappel, organiser une manifestation non-déclarée ou participer à une manifestation interdite est passible de sanctions pénales pour les organisateurs (jusqu’à 6 mois de prison et 75 000 € d’amende) et les manifestants", rappelle la préfecture.