"Gilets jaunes" : l'incendie du Fouquet's a-t-il été déclenché par une grenade lacrymogène ?

Samedi 16 mars à Paris, lors de l'acte 18 des "gilets jaunes", la célèbre brasserie Le Fouquet's a été incendiée. Mais qui est vraiment à l'origine de ce départ de feu ? Franceinfo démêle le vrai du faux.

Samedi 16 mars, pendant la manifestation des "gilets jaunes" sur les Champs-Élysées à Paris, Le Fouquet's a été incendié. Un incendie qui a énormément fait réagir. À propos d'une vidéo montrant la célèbre brasserie en train de brûler, de nombreux internautes avancent l'hypothèse que le feu aurait été causé par les grenades lacrymogènes de la police.

Une hypothèse fausse

Mais si on remonte la vidéo, avant les grenades lacrymogènes, on constate que l’auvent du restaurant est déjà en flammes. En remontant un peu plus tôt encore, avant le départ du feu, la bâche est intacte, et on peut apercevoir un engin pyrotechnique tomber sur l’auvent. Il prendra feu 45 secondes plus tard. Un journaliste du média russe RT avait relayé l'hypothèse de la responsabilité de la police avant de finalement la démentir sur son compte Twitter.



Le Fouquet\'s a été complément saccagé dans la matinée avant de voir son auvent incendié dans l\'après-midi, samedi 16 mars 2019. 
Le Fouquet's a été complément saccagé dans la matinée avant de voir son auvent incendié dans l'après-midi, samedi 16 mars 2019.  (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)