"Gilets jaunes" : Emmanuel Macron met en garde les auteurs de violences

Dans la soirée du mardi 26 février, Emmanuel Macron a adressé une mise en garde aux "gilets jaunes" depuis l’Élysée (Paris). Anne Bourse décrypte la situation.

FRANCE 3

"Lorsqu’on va le samedi dans les manifestations violentes, on est complice du pire." Emmanuel Macron a lancé un avertissement dans la soirée du mardi 26 février, à l’Élysée (Paris) devant des élus du Grand Est. Anne Bourse, en direct de l’Élysée, y était. "Emmanuel Macron a aussi dénoncé, je cite ‘la démocratie de l’émeute'. Le chef de l’État dit avoir entendu et compris la colère des ‘gilets jaunes’, qu’il y a répondu dans un premier temps avec 10 milliards d’euros de mesures et que d’autres réponses vont être apportées à l’issue du grand débat. Mais le président de la République estime désormais que le temps est à la discussion et à un retour à la vie démocratique normale, c’est ce qu’il a précisé en marge de cette rencontre."

Une pique à l’encontre de La France insoumise et du Rassemblement national

"Un rappel à l’ordre qui intervient à un moment où une majorité de Français souhaite l’arrêt du mouvement, contextualise la journaliste. Emmanuel Macron passe aussi un message très politique puisqu’il demande aux élus de la clarté sur ces violences. Premiers visés, La France insoumise et le Rassemblement national." Ces déclarations interviennent à l’approche des élections européennes, qui auront lieu dans trois mois.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, dans la cour de l\'Elysée, à Paris, le 19 février 2019. 
Emmanuel Macron, dans la cour de l'Elysée, à Paris, le 19 février 2019.  (LUDOVIC MARIN / AFP)