Gilets jaunes : débordements limités

Nouvelle journée de mobilisation pour les "gilets jaunes" qui ont une nouvelle fois manifestés. Le gouvernement craignait le retour des violences. 

FRANCE 2

Après plus de cinq mois de mobilisation, nouveau samedi de violence à Paris. Il est un peu plus de 14 heures ce samedi 20 avril, certaines rues sont enveloppées d'un nuage noir. Des scooters et le camion de cette dame viennent d'être incendiés. Les autorités craignaient le retour d'individus violents, la manifestation a une nouvelle fois dégénéré. Quelques heures plus tôt, le cortège s'élance de Bercy. "Révolution, révolution", peut-on entendre. "On attend des réponses fortes du gouvernement qui ne sont toujours pas là. Il y a des urgences démocratiques, fiscales, sociales et environnementales", clame ce "gilet jaune". 

Des forces de l'ordre malmenées

"Je suis déterminée. Apolitique déterminée, je ne suis pas radicalisée", affirme cette manifestante. Dès le départ pourtant, les slogans sont hostiles aux forces de l'ordre. Dans les rangs, des dizaines de manifestants vêtus de noirs veulent en découdre. Plusieurs zones du centre de l'Ouest parisien avaient été interdites. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un individu tente de briser une vitre, lors d\'une manifestation de \"gilets jaunes\", à Paris le 20 avril 2019.
Un individu tente de briser une vitre, lors d'une manifestation de "gilets jaunes", à Paris le 20 avril 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)