"Gilets jaunes" : comment est perçu le mouvement à Toulouse ?

Au lendemain de l’Acte 8 du mouvement des "gilets jaunes", sur un marché de Toulouse (Haute-Garonne), les avis sont partagés concernant la mobilisation.

FRANCE 2

Toulouse (Haute-Garonne) est sous haute sécurité. Alors qu’un rassemblement de femmes "gilets jaunes" est en cours dans la matinée du dimanche 6 janvier, beaucoup de Toulousains expriment leur ras-le-bol du mouvement. Samedi 5 janvier, l’Acte 8 de la mobilisation a rassemblé plusieurs milliers de "gilets jaunes" jusqu’à la place du Capitole. Quelques heurts ont éclaté.

"Si on ne casse pas, on n’a rien derrière"

Plutôt que d’en vouloir aux "gilets jaunes", certains critiquent le gouvernement. "Dans ce pays, malheureusement si on ne casse pas, on n’a rien derrière", estime un homme. "Les résultats montrent qu’avec la violence ils ont obtenu plus que des années et des années de revendication. Je ne soutiens pas la violence, mais, à un moment donné, il faut se poser des questions", affirme quant à lui un autre. Dimanche 6 janvier au matin, le marché est resté ouvert. Il a dû fermer plus tôt que prévu et les commerçants souffrent en silence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" participent à l\'acte 7 du movement à Toulouse, le 29 décembre 2018.
Des "gilets jaunes" participent à l'acte 7 du movement à Toulouse, le 29 décembre 2018. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)