"Gilets jaunes" : les femmes prennent la parole

Dans tout l’Hexagone, des femmes "gilets jaunes" se sont mobilisées afin de faire entendre leur voix.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un face-à-face bien plus détendu que ces dernières semaines. Autour de 300 femmes "gilets jaunes" se sont réunies à Paris pour faire entendre une voix quelque peu différente. "On dit que les hommes font les révoltes et les femmes les révolutions et nous avons besoin d’une révolution du cœur, clame une manifestante. C’est pour ça que les femmes sont dans la rue aujourd’hui. Il paraît que nous sommes une foule haineuse, mais nous sommes une foule amoureuse. Amoureuse de nos enfants, amoureuse de la société, de l’humanité et de notre pays."

"Les femmes sont les premières précaires"

À Toulouse (Haute-Garonne) aussi, plusieurs centaines de femmes "gilets jaunes" ont répondu présent. "Les femmes sont les premières précaires qui ont des temps partiels subis et qui ont des carrières stoppées par les maternités, rappelle une participante au rassemblement. Les femmes sont en première ligne pour demander l’égalité et l’équité." Dans toute la France, de Caen (Calvados) à Arras (Pas-de-Calais) en passant par la Saône-et-Loire, les femmes "gilets jaunes" ont ainsi rappelé qu’elles étaient souvent les plus précaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des femmes \"gilets jaunes\" manifestent à Paris, près de la place de la Bastille, le 6 janvier 2019.
Des femmes "gilets jaunes" manifestent à Paris, près de la place de la Bastille, le 6 janvier 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)