Emmanuel Macron : le coût des mesures annoncées

Sur le plateau de France 3, le journaliste David Boéri fait le point sur le coût des mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi 10 décembre au soir pour calmer la colère des "gilets jaunes".

FRANCE 3

Combien vont coûter les mesures annoncées lundi 10 décembre par Emmanuel Macron face à la colère des "gilets jaunes" ? Elles pourraient se chiffrer en milliards d'euros. "Ce sont les heures supplémentaires qui vont coûter le plus cher. Elles seront exonérées de charges et d'impôts. Cela représente 2,9 milliards d'euros de plus dans la poche des salariés, mais c'est aussi 1,2 milliard d'euros de moins dans les caisses de la Sécurité sociale et 1,7 milliard de moins dans celles de l'État. Autre dépense supplémentaire dans le budget : la hausse de la prime d'activité ; c'est ce qui va permettre d'augmenter le smic. La facture est estimée à 1,6 milliard d'euros. Enfin, l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités qui ont moins de 2 000 € par mois de pension, c'est 1,5 milliard d'euros qui ne seront plus prélevés", explique le journaliste David Boéri sur le plateau de France 3.

Le déficit public à nouveau en dehors des clous européens

Comment le gouvernement compte-t-il régler cette facture ? "Toutes ces mesures vont devoir rapidement être intégrées au budget de l'État, qui sera en discussion à l'Assemblée nationale à partir de lundi prochain, le 17 décembre. Il y avait déjà la baisse de la taxe d'habitation, l'annulation de la hausse de la taxe carbone, l'élargissement du chèque énergie et de la prime à la conversion pour les véhicules moins polluants : l'enveloppe globale dépassera les 10 milliards d'euros. C'est une grosse somme à financer. Elle le sera en partie par la Sécurité sociale, alors que le fameux 'trou de la Sécu' venait tout juste de disparaître. Emmanuel Macron promet également de nouvelles économies dans les autres dépenses, sans donner pour l'instant plus de détails. Dans tous les cas, le gouvernement admet aujourd'hui que le niveau de déficit public en 2019 devrait à nouveau dépasser la fameuse barre des 3%. La France n'aura donc respecté les règles européennes que pendant deux ans", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors de l\'allocution télévisée, le 10 décembre 2018, à Paris.
Emmanuel Macron lors de l'allocution télévisée, le 10 décembre 2018, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)