Depuis son arrestation, les dons pour soutenir le média de Gaspard Glanz grimpent en flèche

La cagnotte affichait 6 000 euros mensuels, mercredi soir. C'est dix fois plus qu'avant l'interpellation du journaliste indépendant il y a cinq jours.

Capture écran de la vidéo de l\'interpellation de Gaspard Glantz filmée par Hors-Zone Press, le 20 avril 2019.
Capture écran de la vidéo de l'interpellation de Gaspard Glantz filmée par Hors-Zone Press, le 20 avril 2019. (HZ PRESS / YOUTUBE)

Gaspard Glanz peut compter sur le soutien financier des abonnés de Taranis NewsEn l'espace de quelques jours, la cagnotte Tipee en faveur du média qu'il a fondé a explosé, comme l'a repéré L'Express. Elle avait ainsi atteint les 6 000 euros mensuels, mercredi 24 avril, en fin de journée. Le 15 avril, soit cinq jours avant l'arrestation du journaliste indépendant lors de la 23e journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Paris, le compteur n'affichait que 564 euros mensuels.

Cet afflux d'argent va permettre à Gaspard Glanz de rémunérer deux salariés, comme il l'indique sur le site de la cagnotte, car "aujourd'hui, exercer notre liberté d'informer n'est plus possible sans vous !" Les dons sont d'ailleurs parfois accompagnés de commentaires. "Ne lâchez rien. Notre pays a besoin de gens tels que vous", l'encourage par exemple un donateur. "J'espère que ce maigre soutien financier contribuera à te donner du courage et les moyens de poursuivre ton engagement : informer les citoyens", écrit une autre. 

Mardi, vingt-deux rédactions ont aussi apporté leur soutien au reporter indépendant, "empêché de faire son travail de journaliste". Gaspard Glanz fait en effet l'objet d'un contrôle judiciaire et d'ici son procès le 18 octobre au tribunal de Paris pour "outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique", il a interdiction de paraître dans la capitale les samedis et le 1er mai.