Christophe Dettinger : l'ex-boxeur condamné à une peine qui satisfait les deux parties

Accusé d'avoir frappé des policiers lors d'une manifestation des "gilets jaunes", Christophe Dettinger a été condamné à un an de prison ferme, avec un aménagement de peine.

FRANCE 2

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes" en novembre, 8 400 personnes ont été interpellées, dont 7 500 placées en garde à vue. Parmi elles l'ancien boxeur professionnel Christophe Dettinger, qui avait été filmé en train de frapper des policiers lors d'une manifestation. Il a été condamné mercredi 13 février à un an de prison ferme et 18 mois avec sursis accompagnés d'une mise à l'épreuve. Il bénéficiera en outre d'un aménagement de peine avec un régime de semi-liberté.

Une décision équilibrée

Un jugement qui a soulagé ses proches, dont sa femme, mais aussi les "gilets jaunes" venus le soutenir et qui ont assisté aux sept heures d'audience parfois relayées sur les réseaux sociaux. "Cet homme dormira encore prison pendant un certain temps, mais en tout cas il pourra travailler, retrouver sa famille. Oui c'est une situation qui globalement nous satisfait", a commenté Me Hugues Vigier, l'avocat de Christophe Dettinger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un graffiti représentant Christophe Dettinger, dans une rue à Paris, le 29 janvier 2019.
Un graffiti représentant Christophe Dettinger, dans une rue à Paris, le 29 janvier 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)