Caméra-piéton : un dispositif efficace pour forces de l'ordre et manifestants ?

Le ministre de l'Intérieur a annoncé que les policiers munis d'un lanceur de balles de défense devront être équipés d'une caméra-piéton.

FRANCE 2

Les caméras pour filmer les interventions policières se généralisent en France. Le dispositif doit être visible, les personnes filmées prévenues et les forces de l'ordre peuvent l'enclencher à leur initiative quand un incident est susceptible de se produire. La gendarmerie possède 500 caméras, la police nationale 2 078 et la police municipale 2 325 déployées dans 391 communes. Selon les policiers qui utilisent cet équipement, il permet de faire baisser la tension. Les forces de l'ordre adopteraient une attitude plus respectueuse et ces caméras auraient un effet dissuasif sur des individus potentiellement violents.

Des images gardées pendant six mois

Les images captées sont gardées durant six mois, sauf si une enquête est ouverte. Le policier qui filme n'a pas accès aux images, seules sa hiérarchie et la justice peuvent les visionner. Face aux blessés qui se multiplient lors des rassemblements de "gilets jaunes", ces caméras devraient permettre de connaître le contexte précis dans lequel les lanceurs de balles de défense sont utilisés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers, lors de la manifestation parisienne des \"gilets jaunes\", le 12 janvier 2019. 
Des policiers, lors de la manifestation parisienne des "gilets jaunes", le 12 janvier 2019.  (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)