A quoi va ressembler le treizième samedi de mobilisation des "gilets jaunes" ?

Plusieurs manifestations sont annoncées à Paris et partout en France, samedi 9 février.

Les \"gilets jaunes\" manifestent à Paris, le 26 janvier 2019.
Les "gilets jaunes" manifestent à Paris, le 26 janvier 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)

Les "gilets jaunes" comptent manifester pour le treizième week-end consécutif, samedi 9 février. La semaine dernière, 58 600 manifestants avaient défilé dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur. Mardi 5 février, les "gilets jaunes" se sont en outre mobilisés aux côtés de la CGT. Le syndicat affirme que "près de 300 000 personnes" ont pris part au mouvement, alors que le ministère de l'Intérieur a dénombré 137 200 manifestants. Franceinfo vous explique ce à quoi il faut s'attendre pour cette nouvelle journée de mobilisation.

A Paris, plusieurs points de ralliement possibles

Où se rassembleront les "gilets jaunes" à Paris ? La manifestation ne devrait pas être déclarée cette fois, affirme Le Journal du dimanche. Selon le JDD, Eric Drouet a annoncé cettte décision sur Facebook, expliquant que "ceux qui déclarent en ont marre que les manifestations se finissent toujours de la même manière".

Sur les réseaux sociaux, plusieurs événements appellent toutefois les "gilets jaunes" à se retrouver sur les Champs-Elysées. Un premier donne rendez-vous sur l'avenue à partir de 7 heures et un deuxième, qui "intéresse" 13 000 personnes, à 9 heures. Celui-ci a été déclaré en préfecture. Une troisième page Facebook propose une manifestation à 10h30 au pied de l'Arc de triomphe, pour "destituer Macron et la Ve République". Quelque 1 800 personnes prévoient de s'y rendre et plus de 9 000 se disent intéressées.

Capture d\'écran de l\'événement Facebook appelant à une manifestation de \"gilets jaunes\" au pied de l\'Arc de triomphe, à Paris, le 9 février 2019.
Capture d'écran de l'événement Facebook appelant à une manifestation de "gilets jaunes" au pied de l'Arc de triomphe, à Paris, le 9 février 2019. (FACEBOOK)

Un autre cortège pourrait partir de la place de l'Etoile, entre 9 heures et 11 heures, pour "tenter un siège place Beauvau", selon la page "Acte XII - Destitution de Castaner". Un autre événement appelle au "blocage de l'Assemblée" nationale à partir de 8 heures. Plus de 2 200 personnes sont "intéressées". Les manifestants sont enfin invités à un "acte 3" de la "nuit jaune" à partir de 17 heures, place de la République.

A Nice, une manifestation avec "Fly Rider"

Maxime Nicolle, alias "Fly Rider", est annoncé à Nice samedi 9 février. Les organisateurs de l'événement Facebook "Acte XIII - Pour notre liberté ! Frontière italienne" prévoient "une action à impact médiatique" en présence de cette figure du mouvement. Ils appellent "tous les GJ"  de la région Paca à rejoindre cette manifestation, "en soutien à [leurs] blessés et aux familles de [leurs victimes]". Rendez-vous est donné au stade Allianz Riviera, à 11 heures. Quelque 1 700 personnes se disent intéressées par cet événement Facebook.

Une capture d\'écran de l\'événement annonçant une manifestation des gilets jaunes à Nice (Alpes-Maritimes), le 9 février 2019.
Une capture d'écran de l'événement annonçant une manifestation des gilets jaunes à Nice (Alpes-Maritimes), le 9 février 2019. (FACEBOOK)

A Lyon, un rassemblement et une opération escargot

Plus de 2 400 personnes se disent intéressées par le "grand défilé" prévu par les "Gilets jaunes Rhône-Alpes" place Bellecour, à Lyon, à partir de 14 heures. Un autre événement Facebook prévoit "une opération escargot pour sillonner la périphérie lyonnaise", dimanche 10 février. Le trajet, déclaré en préfecture, prévoit un départ à 10h30 du Palais des sports de Lyon, puis un circuit passant notamment par le périphérique et plusieurs portions d'autoroute. Plus de 900 personnes se déclarent intéressées.

Capture d\'écran d\'un message posté par le groupe \"Gilets jaunes périphérie lyonnaise\", qui décrit le trajet de l\'opération escargot prévue à Lyon le 10 février 2019.
Capture d'écran d'un message posté par le groupe "Gilets jaunes périphérie lyonnaise", qui décrit le trajet de l'opération escargot prévue à Lyon le 10 février 2019. (FACEBOOK)

A Toulouse ou Strasbourg, la mobilisation se poursuit

D'autres rassemblements sont prévus dans plusieurs villes de province. La page Facebook "Gilets Jaunes 67" annonce une assemblée générale à 10 heures, place de la République, à Strasbourg, suivie d'une manifestation et "d'actions" dans la ville. Les organisateurs prévoient également des covoiturages "pour se rendre à la manifestation régionale, qui part de la place de la réunion à Mulhouse à 13 heures". Plus de 300 personnes se disent intéressées par la mobilisation.

A Toulouse, la page "Révolution gilet jaune" appelle les manifestants à se rassembler au métro Jean-Jaurès à 14 heures. Quelque 2 700 personnes se disent intéressées par l'événement. Un autre événement, qui pourrait attirer 534 manifestants, propose un rassemblement au même endroit mais à 13 heures. Selon La Dépêche, des militants appellent également à des rassemblements à 11 heures sur des ronds-points en périphérie de Toulouse, en vue de bloquer des centres commerciaux.

Capture d\'écran d\'un évément Facebook appelant les \"gilets jaunes\" à se rassembler dans le centre de Toulouse (Haute-Garonne), samedi 9 février.
Capture d'écran d'un évément Facebook appelant les "gilets jaunes" à se rassembler dans le centre de Toulouse (Haute-Garonne), samedi 9 février. (FACEBOOK)

A Bordeaux, le rendez-vous est donné à 13 heures place de la Bourse, indique LCI. Les "gilets jaunes" prévoient "une manifestation pacifiste" de "Gaulois réfractaires". A Rennes, les militants sont appelés à se réunir à 14 heures place de la République.