À Nice, des "gilets jaunes" ont bravé l'interdiction de manifester

En dehors de la capitale, plusieurs villes de région ont décidé d'interdire les manifestations de "gilets jaunes" samedi 23 mars. À Nice (Alpes-Maritimes), une cinquantaine de personnes ont bravé l'interdiction.

FRANCE 2

En direct depuis Nice (Alpes-Maritimes), notre journaliste Audrey Richier nous explique que les forces de l'ordre ont voulu faire une démonstration de force samedi 23 mars. Dès 10 heures, elles se sont déployées place Garibaldi pour encercler la cinquantaine de "gilets jaunes" venus manifester malgré l'interdiction. "Au début, tout s'est passé dans le calme. Mais dès la dispersion de la manifestation [...], les esprits se sont tendus. Il y a eu plusieurs interpellations", raconte Audrey Richier.

Une personne blessée

Pour disperser la foule, les CRS ont chargé. Une "gilet jaune" de 70 ans a été blessée au visage. Elle a été évacuée par les pompiers. À la mi-journée, le calme était revenu place Garibaldi, les manifestants ont été dispersés dans les rues voisines. Mais c'est un autre point de manifestation qui va occuper les forces de l'ordre, car les "gilets jaunes" devaient se rassembler en début d'après-midi, vers la gare de Nice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur la place Garibaldi, à Nice (Alpes-Maritimes), le 23 mars 2019.
Sur la place Garibaldi, à Nice (Alpes-Maritimes), le 23 mars 2019. (VALERY HACHE / AFP)