1er-Mai : dégâts dans les rues de Paris au lendemain des manifestations

Si les dégâts observés à Paris ont été moins importants que prévu mercredi 1er mai, des commerces et bâtiments ont néanmoins été pris pour cible.

Les stigmates des heurts de la veille sont visibles le long du parcours de la manifestation. Mercredi 1er mai, les traditionnelles festivités ont été émaillées de violences. Mobilier urbain vandalisé, véhicules renversés, vitres brisées, les dégâts ont été moins nombreux que lors de certaines mobilisations des "gilets jaunes", mais restent importants.

Le commissariat du 13e pris pour cible

Les affrontements ont été les plus violents autour du commissariat du 13e arrondissement de la capitale. Des individus masqués s'en sont pris aux grilles qui protégeaient le bâtiment, malgré des ripostes au gaz lacrymogène, d'autres s'en prennent aux vitrines alentour. Au lendemain des heurts, les équipes de nettoyage de la mairie de Paris sillonnent le quartier. Corbeilles arrachées, morceaux de granit, le déblaiement de la voie était particulier au petit matin. 

Le JT
Les autres sujets du JT
A Lyon
A Lyon (NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO / AFP)