Cet article date de plus de cinq ans.

Flavien Neuvy : "Plus on pénalise l'utilisation de la voiture, plus les automobilistes continuent à l'utiliser"

Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile, a rappel sur franceinfo que "pour la plupart des Français, au quotidien, la voiture est indispensable". Cela doit justifier le fait que près de 9 automobilistes sur 10 ont une bonne image de la voiture.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Circulation à Bruxelles (JEAN-LUC FL?MAL / MAXPPP)

Près de 9 automobilistes sur 10 ont une bonne, voire une très bonne image de la voiture. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Observatoire Cetelem 2017. "Ce qui est frappant, c'est que plus on pénalise l'utilisation de la voiture, plus les automobilistes continuent à l'utiliser", commente sur franceinfo Flavien Neuvy, économiste, et directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile.

"On rend la vie de l'automobiliste de plus en plus compliquée. Il y a des problèmes de pollution et de congestion urbaine qui sont incontestables." Mais la voiture en terme de liberté et d'autonomie est irremplaçable. "Dans les grandes villes, comme Paris, Lyon ou Marseille, il y a une offre de transports alternatifs qui est étoffée et qui permet de se déplacer sans voiture. Mais pour la plupart des Français au quotidien, la voiture est indispensable."

Un record de vente de voitures

Les récents scandales autour du diesel n'ont pas eu de conséquences pour les ventes de véhicules. "Au niveau mondial, on n'a jamais vendu autant de voitures. Cela fait sept ans que l'on bat record sur record. Les constructeurs se portent bien et la voiture reste incontournable. Derrière cela, il y a la notion d'emploi. Cela fait travailler beaucoup de monde. C'est un emploi sur dix en France. Et au quotidien, la voiture apporte une mobilité qui est sans égal."

"Ce qu'il faut comprendre c'est que la dimension environnementale n'est pas un critère d'achat. C'est d'abord le prix, la consommation de carburant, la solidité des modèles. l'émission de co2 n'est pas un critère important."

Pour cette étude, l'Observatoire Cetelem a interrogé 8 500 automobilistes en France. Le Mondial de l'Automobile ouvre ses portes dans huit jours à Paris (du 1er au 8 octobre, Porte de Versailles).

Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem de l’Automobile : "la dimension environnementale n'est pas un critère d'achat"
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.