Cet article date de plus de sept ans.

Ecotaxe : arrestation de militants bretons soupçonnés de dégradations de portiques

Dix personnes ont été interpellées dans le cadre d'une enquête en relation notamment avec des destructions ou tentatives de destruction de portiques écotaxe ou de radars de vitesse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un portique écotaxe détruit près de Lanrodec (Côtes-d'Armor), le 16 novembre 2013. (FRED TANNEAU / AFP)

Dix militants bretons ont été interpellés, vendredi 18 avril au matin, en Ille-et-Vilaine, dans les Côtes-d'Armor et le Morbihan. Ces interpellations interviennent dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs en vue de la destruction de biens par des moyens dangereux pour les personnes en bande organisée"

A travers cette qualification pénale, annoncée par la gendarmerie et le parquet de Rennes, les enquêteurs pourraient viser des destructions ou dégradations de portiques écotaxe ou de radars de vitesse, ou bien encore des destructions de biens publics comme lors de la manifestation du 22 février à Nantes contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Cette mobilisation avait donné lieu à de violentes échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre.

Bonnets rouges et indépendantiste d'extrême droite

Les personnes interpellées seraient des militants proches du mouvement des Bonnets rouges. Certains sont membres du comité des Bonnets rouges de Dinan (Côtes-d'Armor). Selon une source proche du dossier, il s'agit d'hommes âgés de 20 à 40 ans. Et au moins l'un d'entre eux ferait partie du mouvement Adsav, un parti indépendantiste d'extrême droite, selon la même source.

Les suspects repérés par les enquêteurs "sont susceptibles d'avoir déjà participé à des regroupements ou des manifestations qui ont connu en parallèle des dégradations graves de biens publics", indique le procureur de la République de Rennes. Et "ils se préparaient à commettre à nouveau de tels actes".

Ces interpellations interviennent à la veille d'une manifestation à Nantes pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne. Cette manifestation devrait rassembler des militants venus de toute la Bretagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ecotaxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.