Des patrouilleurs armés circuleront bientôt dans les trains français

La SNCF renforce les mesures de sécurité de ses trains avec notamment la circulation sur certaines lignes de patrouilleurs en civil armés.

(Guillaume Pepy a également évoqué le déploiement à bord des trains d'environ 3.000 agents de sûreté en civil armés, "habilités et entraînés à tirer" © MaxPPP)

Des patrouilleurs ou agents de sûreté en civil armés circuleront sur certains trains dans le cadre des mesures de renforcement de la sécurité, a annoncé dimanche Guillaume Pepy, le président de la SNCF. En soulignant au passage que "ce patrouilleur" ou "train marshal",  à l'image des "sky marshals" présents sur certaines lignes aériennes, sera "habilité, entraîné à tirer".

Les précisions de Stéphane Volant, le secrétaire général de la SNCF, en charge des questions de sûreté
--'--
--'--
Alors que jusqu’à présent, les agents de la SNCF pouvaient faire usage de leur arme seulement en uniforme, ces agents seront en civil. Après une polémique sur leur coût, Guillaume Pepy a confirmé par ailleurs que les portails de sécurité de type aéroportuaire seraient maintenus au départ et à l'arrivée du Thalys.

Les images des caméras de surveillance pourront par ailleurs être surveillées en permanence par un centre de sécurité. Outre les fouilles de bagages, la SNCF dispose aussi d'une trentaine de chiens renifleurs et d'une vingtaine d'unités de profileurs chargés de repérer d'éventuels suspects en temps réel via les images captées par un système de vidéosurveillance modernisé, avec des caméras numériques intelligentes équipées de logiciels de repérage des mouvements suspects.