Campagne : bientôt des taxis amateurs ?

Comment lutter contre l'isolement dans nos campagnes ? Le gouvernement pourrait autoriser des conducteurs particuliers à devenir chauffeur de taxi amateur. Un dispositif valable uniquement dans certaines zones rurales.

France 2

Une proposition de loi du gouvernement vient d'être posée sur la table : autoriser les taxis amateurs dans les campagnes. La réaction d'Alain Minard, chauffeur de taxi depuis 10 ans à Pinsaguel (Hauts de Garonne) est spontanée : "c'est une concurrence déloyale parce que nous, les taxis, nous avons l'achat d'une licence qui oscille entre 100 000 € et 120 000 € dans les campagnes. Les assurances coûtent excessivement cher également". Sans compter l'examen qu'il a dû passer pour obtenir son statut.

Une proposition de loi qui divise

Dans ce village de Pinsaguel (Hauts de Garonne), certains habitants partagent la position d'Alain Minard. Ils considèrent que son travail sera volé par d'autres personnes non qualifiées. Tandis que d'autres se verraient bien devenir chauffeur de taxi ponctuellement. "Par rapport à la désertification des villages, je trouve que l'idée est très bonne. Surtout pour les personnes âgées" souligne un habitant de la commune.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Le gouvernement prévoit de compter sur des conducteurs privés afin de pallier le manque de transport public dans les zones rurales. 
Le gouvernement prévoit de compter sur des conducteurs privés afin de pallier le manque de transport public dans les zones rurales.  (JABOUTIER / MAXPPP)