Tourisme : quels sont les touristes autorisés à revenir en Europe

Bruxelles a publié, mardi 30 juin, la liste des pays dont les résidents seront autorisés à voyager en Europe dès mercredi 1er juillet. La Russie et les États-Unis en sont exclus.

FRANCE 2

Dans les rues de Paris, il n’y a pas de Chinois et les Américains ne sont pas autorisés à venir en Europe pour le moment. C’est un nouveau coup dur pour les quartiers touristiques de la capitale. Faute de réservation, la plupart des établissements de luxe resteront fermés jusqu’à la fin du mois d’août. Près de l’opéra Garnier et des galeries Lafayette, un espace réservé aux Chinois est fermé. La Chine n’est pas exclue de la liste, à condition qu’elle admette les visiteurs européens, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Les restaurateurs se sentent également pénalisés.

Les Japonais, les Australiens et les Canadiens

Les Chinois sont les visiteurs les plus dépensiers”, souligne Justine Weyl, journaliste France Télévisions sur le plateau du 13H. En 2018, ils ont dépensé 4 milliards d’euros, soit 7% de la recette touristique globale. En Île-de-France, avec 265 millions d’euros de dépenses, ils devancent les Américains (246 millions d’euros) qui ne peuvent pas encore revenir. En revanche, les Japonais vont pouvoir voyager en Europe comme les Australiens et les Canadiens. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des avions Air France sur le tarmac de Roissy.
Des avions Air France sur le tarmac de Roissy. (JOEL SAGET / AFP)