Tourisme : dans le train à vapeur des Cévennes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 5 min.
Tourisme : dans le train à vapeur des Cévennes
FRANCE 2
Article rédigé par
T.Cuny, S.Lerch, D.Chevalier - France 2
France Télévisions

Toute la semaine, la rédaction du 13 heures de France 2 part à la découverte des trains d'été. Mercredi 4 août, direction les Cévennes, où circule toujours un train à vapeur. 

À travers les arbres, on distingue d'abord sa fumée. Puis on l'entend se rapprocher lentement, et le train à vapeur des Cévennes apparaît. La ligne relie Saint-Jean-du-Gard à Anduze. Le spectacle est garanti pour les voyageurs tout au long des 13 kilomètres du trajet, au cœur du parc national. Le train a toujours son charme ancien et regorge encore de surprises, notamment quand la vapeur envahit les wagons. "On a eu une projection d'une petite boulette de charbon !", s'amuse une touriste. "Ça fait partie du folklore."

Une machine de 1949

Dans la locomotive de tête, on ajoute du charbon à un train d'enfer. Température ressentie : 50°C. "Ça se conduit un peu avec tout, à la fois avec les sensations, avec les mains, et surtout avec l'habitude de la conduite et des réactions du train", explique Yannick Plantier. Le train date de 1949, c'est une machine précieuse. Quelques heures avant le départ, il faut donc l'entretenir, et ça commence en son cœur, dans le foyer. Une fois nettoyée, la locomotive peut enfin s'éveiller. Elle crache et respire, comme un être vivant. L'été, le train peut transporter jusqu'à 150 000 passagers à son bord.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tourisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.