Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Ille-et-Vilaine : la lassitude des habitants de Saint-Malo face à l'affluence des touristes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Ille-et-Vilaine : le calvaire des habitants de Saint-Malo face à l'affluence des touristes
Article rédigé par France 2 - C. Wormser, S. Ruaux, T. Paulin, images aériennes : Clément Le Calvé
France Télévisions
France 2
Les locations de courte durée sont devenues majoritaires dans la ville bretonne. La spéculation immobilière contraint les habitants à s'installer ailleurs.

Chaque année, à la belle saison, Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) subit l'affluence de 250 000 touristes par jour. Une situation invivable pour les habitants. En vingt ans, les locations de courte durée sont devenues majoritaires. La spéculation immobilière oblige les résidents à s'installer ailleurs. "Ce qui me désole profondément, c'est aussi l'absence de civilité des gens", déplore Catherine. Epuisée, elle a décidé de mettre son appartement en vente et de partir dans un autre quartier.

Des quotas par quartier imposés aux propriétaires

Sur les sites de locations, des milliers d'offres proposent des appartements pour les touristes. Pour endiguer ce phénomène, la ville a mis en place une des réglementations les plus strictes de France. Depuis juin 2021, des quotas par quartier sont imposés aux propriétaires, qui doivent aussi obtenir une autorisation auprès de la ville. Un moyen pour le maire de Saint-Malo de remettre des logements sur un marché en tension. Autre contrainte, les multipropriétaires ne peuvent plus louer qu'un seul bien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.