Tourisme : la Polynésie à prix réduit

Partir à la découverte de la Polynésie, un voyage qui fait souvent rêver, mais généralement considéré comme inabordable. Pourtant, le tourisme vient de connaître un bond de 20%, plus accessible que par le passé.

FRANCE 2

Longtemps, les îles de Tahiti furent comme inaccessibles, trop loin, trop chères, trop élitistes. Mais depuis trois ans, elles sont en plein boum touristique : + 10% l'an dernier, + 20% en 2019, grâce notamment à une nouvelle offre hôtelière, les pensions de famille, plus abordables que les complexes luxueux. "Vous avez à la fois des petits bungalows jardins, des villas tropicales", détaille Pascal Bailly, gérant d'une pension.

210 000 touristes en 2018

Ici, c'est 140 à 300 euros la nuit : conséquent, mais trois fois moins cher malgré tout que les complexes cinq étoiles de Tahiti, pour des services pas loin d'être similaires. Ces pensions de famille se développent jusque dans les îles les plus isolées de la Polynésie. Un tourisme qui permet de faire travailler la jeunesse, qui habituellement, quitte les îles faute de travail. Il manque même parfois de chambres face à l'afflux de touristes. De 210 000 visiteurs l'an passé, la Polynésie espère passer à 300 000 dans les années qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un voilier en Polynésie, le 4 juin 2018.
Un voilier en Polynésie, le 4 juin 2018. (ANTOINE BOUREAU / PHOTONONSTOP / AFP)