Cet article date de plus d'onze ans.

Thierry Breton a jugé indispensable lundi de constitutionnaliser l'interdiction de présenter des budgets déficitaires

Selon l'ex-ministre de l'Economie, les pays de la zone euro doivent suivre l'exemple allemand et inscrire dans leur Constitution l'interdiction de présenter des budgets en déficit au Parlement.Une mesure de la Constitution allemande oblige Berlin à réduire son déficit d'environ 10 milliards d'euros par an d'ici 2016 pour le limiter à 0,35% du PIB.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Thierry Breton, ancien ministre de l'économie

Selon l'ex-ministre de l'Economie, les pays de la zone euro doivent suivre l'exemple allemand et inscrire dans leur Constitution l'interdiction de présenter des budgets en déficit au Parlement.

Une mesure de la Constitution allemande oblige Berlin à réduire son déficit d'environ 10 milliards d'euros par an d'ici 2016 pour le limiter à 0,35% du PIB.

"L'ensemble des pays (de la zone euro) va avoir un point d'atterrissage qui peut être différent" mais ils doivent "se donner un échéancier" afin d'avoir "une sortie de crise coordonnée", a déclaré sur BFM, Thierry Breton, PDG de la société française de services informatiques Atos Origin.

Début décembre, le ministre du Budget Eric Woerth s'était dit favorable à l'inscription de "règles plus contraignantes" sur le déficit et le niveau des dépenses publiques dans un texte "qui aurait une portée supérieure à une loi "classique".

Alors qu'une conférence sur les déficits doit se tenir en France d'ici à fin janvier, M. Breton a par ailleurs plaidé "pour une conférence des finances publiques au niveau de la zone euro".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.