Pourquoi la frite belge est championne du monde

Ce soir, dans "Avenue de l'Europe", France 3 revient sur le savoir-faire belge en matière de frites, véritable patrimoine culturel. 

Didier Balez

Chaque année, la Belgique transforme plus de 3 milliards de kilos de pommes de terre, dont 90% sont exportés dans 110 pays. Ce n'est pas un hasard : la frite belge bénéficie d'une qualité et d'un savoir-faire exceptionnel. "Dans les fast-foods, la frite attend le client, ici, elle est faite sur mesure, et c'est le client qui patiente", clame Bernard Lefèvre, le président de l'Union nationale des frituristes belges, dans le reportage de Denis Hauville pour "Avenue de l'Europe", diffusé samedi 9 mars sur France 3 à 18h30.

Pourtant, ce patrimoine culturel a failli disparaître dans les années 1980, face à la concurrence de la frite américaine, plus longue, plus fine... mais au goût de carton. La Belgique a résisté et est même devenue numéro un mondial. Cependant, faute de surface agricole, le pays importe de plus en plus de pommes de terre Bintje de France et d'Allemagne. Deux solides concurrents prêts à devenir, à leur tour, champions du monde de la frite.

 

LEUVEN belgique 17/2/2011 jeunes devant le plat national BELGE
LEUVEN belgique 17/2/2011 jeunes devant le plat national BELGE (GEORGES GOBET / AFP)