Cet article date de plus de dix ans.

Baroin : "Nous ne travaillons pas sur un troisième plan" d'austérité

Le ministre de l'Economie assure qu'il n'y aura pas de troisième plan de rigueur, malgré les recommandations de l'OCDE.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Baroin ouvre le Boao forum pour l'Asie au ministère de l'Economie et des Finances à Paris le 23 novembre 2011. (ERIC PIERMONT / AFP)

La France devra-t-elle adopter un troisième plan d'austérité ? Non, affirme François Baroin, le ministre de l'Economie, lundi 28 novembre malgré l'appel de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à de nouvelles mesures anti-déficit, en raison de prévisions de croissance révisées drastiquement à la baisse.

"Nous ne travaillons pas sur un troisième plan, nous ne sommes pas dans cette logique", a assuré le ministre des Finances quelques heures après la publications des prévisions économiques semestrielles de l'OCDE.

Que dit l'OCDE ?

"Compte tenu du ralentissement de la croissance économique et de la charge croissante de la dette", atteindre l'objectif d'un retour du déficit public à 4,5 % du PIB en 2012 "exigera de nouvelles mesures de consolidation budgétaire", affirmait lundi matin l'OCDE.

A 0,3 %, les prévisions de l'OCDE pour la France (les plus mauvaises annoncées à ce jour par une institution internationale) sont bien en-deçà de celles du gouvernement, qui table encore sur 1 % de croissance en 2012.

Selon l'OCDE, le pays serait entré en cette fin 2011 dans une récession "de faible ampleur", qui se prolongerait au premier trimestre 2012. Une reprise est espérée pour 2013 à 1,4 %.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tendances

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.