SFR : le PDG Patrick Drahi reconnaît que les clients sont mal pris en charge

Patrick Drahi, PDG de Altis-SFR l'a reconnu lui-même, la désaffection de la marque par les clients est bien de la faute de l'opérateur. Retour sur l'affaire.

Voir la vidéo
France 3

La crise chez SFR couvait déjà depuis plusieurs semaines. Désormais c'est le très grand patron du groupe, Patrick Drahi, qui reconnaît le problème et fait même son mea culpa. 1,5 million de clients ont quitté l'opérateur en seulement trois ans. Pourquoi cette désaffection ? Un problème d'offre et un problème de relation client, également évoqué.

Le service client bientôt revu et amélioré

C'est chez SFR qu'il y aurait le plus d'irritants, c'est-à-dire tout ce qui fait que les clients ont une expérience désagréable. L'opérateur concentre en effet à lui seul 55,8% des plaintes de consommateurs. Pas étonnant que rien qu'en 2016, 751 379 abonnés soient partis. "Nous devons rendre nos clients heureux d'être avec nous. Il n'y a pas de raison que nos clients s'en aillent. La seule raison, c'est qu'on ne s'en occupe pas bien", a estimé Patrick Drahi, PDG de Altis-SFR. Un patron d'autant plus gêné que selon les associations de consommateurs, les problèmes s'accumulent surtout depuis qu'il a racheté SFR. Contacté, l'opérateur assure que son service client sera revu et amélioré prochainement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du groupe Altice, Patrick Drahi, sourit en assistant à l\'inauguration du centre d\'innovation \"Drahi -X\" à l\'école Polytechnique, à Palaiseau (Essonne), le 19 avril 2016. 
Le président du groupe Altice, Patrick Drahi, sourit en assistant à l'inauguration du centre d'innovation "Drahi -X" à l'école Polytechnique, à Palaiseau (Essonne), le 19 avril 2016.  (ERIC PIERMONT / AFP)