Internet : des Français coupés du monde en Eure-et-Loir

Les démarches en ligne restent un obstacle pour 20% des Français. À la fracture numérique s'ajoute l'exclusion numérique. Exemple en Eure-et-Loir.

Voir la vidéo
France 3

Aux confins de la Beauce et du Perche, une toute petite commune de 345 habitants, Le Favril (Eure-et-Loir) a un débit internet par ADSL très très lent. Pour les habitants connectés, il est compliqué de regarder la télévision. "Je vois mes séries ou mon film en pointillé", explique Margareth Faglain, retraitée. Et ses petits-enfants aussi. Ils ne viennent plus parce qu'ils ne peuvent pas communiquer avec leurs amis puisqu'internet fonctionne mal.

Le très haut début pour tous dans quatre ans

Autre exemple avec les Bournisien, une famille d'agriculteurs. "Nous utilisons des caméras pour surveiller les naissances des bovins et une coupure internet a récemment duré cinq jours". Sans internet, c'est le retour des veilles de nuit. Autre contrainte : les déclarations de naissance obligatoires depuis cinq ans via la toile. Les bogues informatiques engendrent des pénalités. Micheline Dubessay ne se sent pas pénalisée. Comme 15% des Français, elle n'a aucun matériel connecté. Fin 2018, Le Favril sera équipé de la fibre. Le débit sera plus rapide, et le maire John Billard pense déjà à accompagner les personnes âgées. D'ici quatre ans, 100% des procédures administratives devraient être réalisées par internet avec un très haut débit pour tous.

Le JT
Les autres sujets du JT
Relais et antennes de téléphonie mobile à Nancy (Meurthe-et-Moselle).
Relais et antennes de téléphonie mobile à Nancy (Meurthe-et-Moselle). (MAXPPP)