Violences du 1er-Mai à Paris : "C'est absolument condamnable et inacceptable", déplore Yves Veyrier

Pour le secrétaire général de Force ouvrière, les violences qui ont émaillé la manifestation du 1er-Mai à Paris dimanche "détournent l'attention" de l'objet de la mobilisation. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière était l'invité de franceinfo, le 10 novembre 2021.  (FRANCIENFO / RADIO FRANCE)

Les violences et affrontements qui ont émaillé le cortège du 1er-Mai à Paris sont "absolument condamnables et inacceptables", a déploré dimanche sur franceinfo Yves Veyrier, secrétaire général du syndicat Force ouvrière. Des feux ont notamment été allumés sur des poubelles, des scooters ou des voitures. Plusieurs vitrines de magasins ou de banques ont également été dégradées tandis que huit policiers et pompiers ont été blessés. Selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, 54 personnes ont été interpellées.

>> 1er-Mai : retrouvez l'essentiel de la journée de mobilisation dans notre direct

"À chaque fois que ce genre de chose se produit, ça détourne l'attention de la manifestation en tant que telle, a condamné le syndicaliste. Il ne faut jamais oublier que c'est une journée internationale de solidarité entre les syndicats pour les travailleurs." Il estime que l'action syndicale lors des manifestations du 1e-Mai "n'a rien à voir avec la casse, les casseurs, les vitrines brisées, l'agression de pompiers... C'est incompréhensible et je ne sais pas qui sont les personnes qui agissent ainsi", a-t-il terminé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syndicats

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.