Vidéo Salaires : "Il y aura un rattrapage de l'inflation", assure le patron du Medef, "on n'a pas attendu madame Hidalgo" pour négocier

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Il y a 60 branches professionnelles qui négocient, et oui, il y aura une augmentation de salaires", a assuré Geoffroy Roux de Bézieux, sur franceinfo. 

"Les mesures de type augmentations générales n'ont aucun sens. C'est dans les entreprises ou dans les branches que cela se négocie", a affirmé mardi 26 octobre sur franceinfo Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, en réagissant à la proposition d'Anne Hidalgo, candidate PS à l'élection présidentielle, d'augmenter le Smic d'au moins 10% si elle est élue.

"Au moment où l'on parle, à peu près partout, cela négocie. Il y a 60 branches professionnelles qui négocient, et oui, il y aura une augmentation de salaires, parce que l'année 2021, à quelques exceptions près, a été une bonne année. Les entreprises ont retrouvé des marges et vont pouvoir redistribuer une partie de ce qu'elles ont gagné", a-t-il expliqué avant de tacler la candidate socialiste : "On n'a pas attendu Mme Hidalgo pour avoir du dialogue social."

Une majorité de salariés verra leur salaire augmenter parce qu'il y aura un rattrapage de l'inflation, qui est quand même à 2%.

Geoffroy Roux de Bézieux

à franceinfo

Interrogé sur la volonté d'Anne Hidalgo mais aussi de Yannick Jadot, le candidat EELV à la présidentielle de mettre en place un ISF climatique, le président du Medef estime que cette version de l'ISF est "encore plus compliquée à mettre en place""Décider si l'épargne est investie dans des énergies vertes ou pas vertes, même l'Europe n'y arrive pas. Est-ce que le nucléaire est vert ou pas vert ? Gros débat", assure-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.