Mai 68 : Sud-Aviation à l'avant-garde

Mai-68 a déjà 50 ans. La révolte des étudiants était sans précédent. Ce mouvement fut aussi la plus grande grève de l'histoire de France. Partis de l'usine aéronautique Sud Aviation située près de Nantes (Loire-Atlantique), deux anciens salariés et leaders syndicaux racontent leur Mai-68.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le 2 mai 1968 a lieu une démonstration de force dans les rues de Nantes (Loire-Atlantique). Les ouvriers de Sud-Aviation occupent le pavé. En tête du cortège : Georges Vincent, délégué CGT. 50 ans plus tard, avec son frère André, ils revivent cette histoire partagée.

"Il y avait un mécontentement général"

"Il y avait un mécontentement général, ça, c'est une évidence. Les salaires étaient trop bas. Les libertés syndicales, il ne vaut mieux pas en parler. Il y avait quand même un sentiment de nécessité de luttes", raconte Georges Vincent, ancien délégué CGT à Sud-Aviation.

Le site Sud-Aviation était menacé de fermeture. Micro en main, Georges Vincent rend compte des négociations. Les manifestations se multiplient dans ce fleuron de l'industrie de l'aéronautique. Les étudiants et les ouvriers se trouvent face aux CRS : la préfecture est attaquée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation des ouvriers de Sud Aviation à Nantes (Loire-Atlantique) le 2 mai 1968.
Manifestation des ouvriers de Sud Aviation à Nantes (Loire-Atlantique) le 2 mai 1968. (FRANCE 3)