Pouvoir d’achat : les soldes 2022 peu attractives

Publié
Pouvoir d’achat : les soldes 2022 peu attractives
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Il n’y a pas eu de fièvre acheteuse pour les soldes d’été qui s’achèvent mardi 19 juillet. Un premier bilan fait état d’une baisse des ventes de l'ordre de 10 %. L’engouement pour les bonnes affaires a été freiné par l’inflation et les promotions accessibles toute l’année.

De -50 % à -60 % et parfois même un peu plus. Malgré des rabais importants, les soldes n’attirent plus. "Je n’ai pas fait les soldes, car je ne m’habille qu’en seconde main", témoigne une femme. "J’achète tout au long de l’année, donc je n’attends plus les soldes pour acheter", confie une autre. Résultat : le chiffre d’affaires des soldes a baissé de 10 % en 2022. Dans une boutique de vêtements, c’est même plus, avec une baisse de 30 %. Les clientes ont été moins nombreuses, et le panier moyen est aussi en baisse.

Un panier moyen en baisse

La gérante porte la cause sur l’inflation. "Tout augmente. La réalité est là. [Les clientes] réfléchissent beaucoup plus à leurs dépenses en ce moment que l’été dernier", estime Emilie Trocellier, responsable de la boutique Les Impertinentes. Yohann Petiot, directeur général de l'Alliance du Commerce, s'interroge : faudrait-il faire comme les Allemands, et laisser les commerçants choisir leurs périodes de soldes ? En été comme en hiver, les soldes représentent malgré tout 20 à 30 % du chiffre d’affaires. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.