Cet article date de plus de cinq ans.

Ségolène Royal critiquée sur sa gestion de la région Poitou-Charentes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Ségolène Royal critiquée sur sa gestion de la région Poitou-Charentes
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La région serait au bord de la faillite. Selon l'opposition, il y aurait 132 millions d'euros d'impayés. La ministre dénonce des "attaques diffamatoires".

Ségolène Royal voulait faire de son territoire un laboratoire politique. À la tête de la région Poitou-Charentes jusqu'en 2014, la ministre est aujourd'hui critiquée sur sa gestion. Le président socialiste de la nouvelle région a commandé un audit qui révèle des dérives financières. Il estime aujourd'hui que sans la fusion avec les autres administrations du sud-ouest, la faillite était assurée. "C'est le budget de l'Aquitaine par sa masse, sa rigueur, qui va permettre d'absorber les problèmes de Poitou-Charentes, mais je ne veux pas que le système se poursuivent, au risque de mettre tout le monde en difficulté", a exprimé Alain Rousset à la presse.

Des prêts à haut risque

L'audit met en lumière 132 millions d'euros d'impayés, et 56 millions d'euros de prêts à taux variables, jugés à haut risque. L'opposition a décidé de saisir la Chambre régionale des comptes. Le président Les Républicains de la commission des finances estime que "la gestion de Poitou-Charentes est souvent calée au calendrier politique de Mme Royal". La ministre se défend et estime que ces attaques sont "diffamatoires".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.