Cet article date de plus de cinq ans.

Retraites : vers un retour à l'équilibre ?

Le comité de suivi des retraites a noté une "amélioration lente mais sensible" de la situation financière du système des retraites avec une réduction du déficit à l'horizon de 2020. Si la ministre de la Santé, Marisol Touraine, évoque un système à l'équilibre, ce dernier reste tout de même précaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'avenir des retraités plus serein d'ici 2020 © MaxPPP)

Les retraites ne sont plus un sujet d'inquiétude pour les politiques. Le Premier ministre, Manuel Valls, s'est félicité d'un "très net rétablissement" du système des retraites français après avoir eu connaissance du troisième avis du comité de suivi des retraites remis à Matignon ce lundi. De son côté, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a affirmé que "l'équilibre financier des régimes de retraites est assuré, bien engagé pour les années qui viennent'. 

On en a fini avec les baby-boomers

Dans son avis, le comité d'orientation des retraites (COR) enregistre "une amélioration lente mais sensible" qui laisse envisager avec "sérénité" des évolutions encore nécessaires. Autrement dit, le plus dur est derrière nous, notamment parce qu'on en a fini avec les baby-boomers et le choc démographique. Selon la présidente du comité, Yannick Moreau, "les réformes successives du système des retraites " permettent d'avoir   "l'équilibre à portée ". Mais ce retour à l'équilibre dépend d'un scénario optimiste : une croissance à 1.5% et un chômage à 7% (3 points de moins que le taux actuel). Si ce scénario est respecté, le comité prévoit un équilbre dès le milieu des années 2020. Mais si la croissance est inférieure, le système ne sera jamais équilibré sans mesures complémentaires.

"Des évolutions pourront intervenir, mais l'essentiel est garanti" , selon la ministre de la Santé qui martèle un message de confiance à l'adresse des Francais. Marisol Touraine assure également que la question de l'âge de la retraite, fixé à 62 ans actuellement, n'a plus de raison d'être posée "pour des raisons financières". 

"Ayez confiance, parce que la situation d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celle que nous avons connue", Marisol Touraine
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.