Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La revalorisation des petites retraites risque d'être retardée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
LAURA ZEPHIRIN, ALEXIS FORGET, JEAN-MARIE LEQUERTIER / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En cause, des retards juridiques et des difficultés techniques.

Près de 8 millions de personnes sont concernées par ce contre-temps. Une relavorisation des pensions de retraite inférieures à 1 200 euros doit entrer en vigueur le 1er octobre. Mais elle risque d'avoir du retard à cause d'un problème informatique, indique une source proche du dossier, jeudi 4 septembre.

Le gouvernement avait indiqué en début d'été que la revalorisation des petites retraites pourrait ne pas intervenir au 1er octobre pour des "raisons techniques", mais que "tout retard sera[it] compensé".

Une hausse d'environ 11 euros par mois

Pour mettre en place cette augmentation, l'administration a retenu la piste du répertoire des échanges inter-régimes de retraites (EIRR). Il est déjà utilisé, à petite échelle, pour la majoration des pensions de réversion ou le minimum contributif. L'élargir à tous les retraités nécessite un raccordement entre les régimes, et présente donc des difficultés techniques. La Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) est l'opérateur chargé de déterminer le montant global de chaque retraite et d'indiquer aux autres régimes à qui appliquer la revalorisation.

Le montant de la revalorisation ne sera connu qu'après la publication des projections de la commission des comptes de la Sécurité sociale, attendue le 25 septembre. Il sera d'environ 11 euros par mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.