Retraites complémentaires : accord trouvé entre syndicats et patronat

Après une journée d'âpres discussions, trois syndicats et le Medef ont accepté un accord de principe concernant un plan de sauvetage des caisses de retraite.

FRANCE 2

Coup de théâtre ce vendredi 16 octobre en fin de journée. Syndicats et patronat se sont retrouvés à Paris - pour la 6e fois depuis février - dans le but de trouver une solution pour assurer l'avenir des retraites complémentaires.

Le Medef a proposé un système pour inciter à retarder l'âge de départ à la retraite. Les travailleurs qui prendraient leur retraite à 62 ans même avec toutes leurs annuités verraient le montant de leur complémentaire diminuer de 10% pendant trois ans. Les salariés qui prendraient leur retraite à 63 ans disposeraient de leur retraite à taux plein. Ceux qui se retireraient à 64 ans obtiendraient un bonus de 10%.

"L'accord est équilibré"

La proposition a été acceptée par la CFE CFG, la CFDT et la CFTC. "On estime que l'accord est équilibré", déclare Jean-Louis Malys, secrétaire national de la CFDT. Il parle d'"efforts équilibrés" et d'un plan qui "épargne les retraités les plus modestes".

Mais la CGT et Force ouvrière ont dit non et ont même quitté la table des négociations. "C'est un recul évident pour les retraités actuels et les futurs retraités", martèle Eric Aubin (CGT). Le 30 octobre, syndicats et patronat doivent se retrouver pour sceller cet accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme entre au siège des organismes de retraites complémentaires, Agirc et Arrco, le 16 octobre 2012 à Paris.
Un homme entre au siège des organismes de retraites complémentaires, Agirc et Arrco, le 16 octobre 2012 à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)