Vidéo "On ne peut pas faire une réforme des retraites qui soit brutale", prévient Pierre Moscovici

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le système actuel "n'est pas équilibré de façon pérenne", estime sur franceinfo le premier président de la Cour des comptes.

"On ne peut pas faire une réforme des retraites qui soit brutale", estime mercredi 16 juin sur franceinfo le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, une réforme est "forcément quelque chose de concerté" entre l'État et les partenaires sociaux.

"Emmanuel Macron est persuadé qu'il y a forcément une part de concertation", en vue de cette refonte, "ce n'est pas à nous de dire quand, ni comment", assure Pierre Moscovici, refusant d'arbitrer entre âge légal de départ ou baisse des pensions. Le système actuel "n'est pas équilibré de façon pérenne, pour des raisons démographiques. Il y a un actif pour un inactif."

"Il faut faire très attention à l'équité", indique le premier président de l'institution de la rue Cambon, estimant que la réforme risque d'être "étalée dans le temps". Les syndicats comme la CFDT, ou le patronat, ont souhaité que la question des retraites soit arbitrée après la présidentielle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.