VIDEO. "J'ai eu un coup de chaud" : moquée pour une interview ratée sur la réforme des retraites, une députée LREM s'explique

Interviewée mercredi par LCP, Corinne Vignon a eu toutes les peines du monde à expliquer le projet de réforme des retraites, qu'elle pilote pourtant à l'Assemblée.

La députée Corinne Vignon, le 7 septembre 2018 à Toulouse (Haute-Garonne).
La députée Corinne Vignon, le 7 septembre 2018 à Toulouse (Haute-Garonne). (LYDIE LECARPENTIER/REA / REA)

"Ma prestation maladroite sur LCP ne reflète pas la rigueur de mon travail". La députée LREM de Haute-Garonne Corinne Vignon a livré ses explications, vendredi 26 juillet, après avoir donné une interview à la chaîne LCP dans laquelle elle est apparue en grande difficulté pour expliquer la réforme des retraites. La séquence, très partagée sur les réseaux sociaux, lui avait valu des critiques d'autant plus nombreuses que l'élue préside également à l'Assemblée le groupe de travail transpartisan justement consacré aux retraites.

Hésitations et confusions

Dans cette interview diffusée en direct mercredi, Corinne Vignon a toutes les peines du monde à expliquer le système à points proposé dans le rapport du haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. "Déjà, je tiens à rassurer nos téléspectateurs, il ne s'agit pas de capitalisation, il s'agit bien de…",  commence-t-elle. Avant de se reprendre, tout en bafouillant : "Nous allons être comme le système actuel, un système qui permet une euh…. transition complète."

La suite ne va pas en s'arrangeant. Lorsque la journaliste de la chaîne parlementaire lui demande si la valeur d'un point dans ce nouveau système pourra changer avec le temps, Corinne Vignon s'emmêle à nouveau les pinceaux. "Le point sera fixé à 10 euros, il aura une... Dans toute sa fonction, euh… Tout au long de la carrière, ce point sera revalorisé en fonction de l'inflation, lorsque la pension sera liquidée, et il sera revalorisé en fonction des salaires tout au long de la période de votre carrière".

"L'erreur est humaine"

Sur Twitter, l'opposition ne s'est pas privée d'attaquer l'élue au sujet de cette séquence. "Alors les gens, vous êtes rassurés pour votre retraite ?", a ainsi raillé sur Twitter le député "insoumis" Ugo Bernalicis. Sébastien Chenu, élu RN du Nord, a pour sa part ironisé sur la "gagnante du jour".

L'intéressée a donc fini par sortir de son silence vendredi. Dans une vidéo mise en ligne sur Twitter, Corinne Vignon a indiqué "avoir eu un coup de chaud". "J'ai un peu bafouillé, cela peut arriver", a-t-elle expliqué, avant de regretter que "cette vidéo soit diffusée alors qu'elle ne reflète absolument pas le travail [effectué] sur les retraites depuis dix-huit mois." Et de conclure : "L'erreur est humaine, c'est dommage. Sachez que dès la rentrée, je serai là pour défendre ce dossier extrêmement important pour les Français et Françaises."