Six Français sur dix ne veulent pas que la réforme des retraites soit relancée, d'après notre sondage

Selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", 64% des sondés affirment qu'ils soutiendraient un mouvement de contestation contre un nouveau projet de réforme des retraites et 16% indiquent qu'ils y participeraient. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
60% Français sur dix ne veulent pas que la réforme des retraites soit relancée, selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié ce jeudi 10 juin. (ALEXANDRE  CHASSIGNON  / FRANCE-BLEU MAINE)

Six Français sur dix (60%) ne veulent pas que la réforme des retraites, suspendue, avec le Covid-19 soit relancée d’ici à l’élection présidentielle, indique le sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 10 juin. Si un mouvement de contestation émergeait, 64% des sondés affirment qu'ils le soutiendraient.

53% des cadres et 66% des ouvriers sont opposés à la réforme des retraites

Toutes les catégories de la population active affichent un rejet de cette réforme : 53% des cadres et 66% des ouvriers ne veulent pas que cette réforme lancée en 2020 soit relancée d'ici à l'élection présidentielle.

Parmi les tendances politiques, les sympathisants de La France insoumise sont les plus hostiles, avec 78% d'avis opposés. Cette idée est largement rejetée aussi par les sympathisants PS (71% d'opposition) et par les sympathisants RN (68%). Parmi les sondés, 59% des sympathisants LR affichent également leur opposition. Sans surprise, ce sont les sympathisants LREM qui sont les plus enthousiastes à l'idée de voir cette réforme se concrétiser d'ici un an : ils sont 70% à se dire pour, 28% à se dire contre.

Les Français sont-ils favorables ou opposés au passage de l’âge de départ à la retraite de 62 ans à 64 ans ? 70% des sondés y sont "tout à fait opposés" ou "plutôt opposés". Les sympathisants LFI, ceux du RN et du PS se montrent les plus hostiles. Cette mesure ne recueille pas la majorité des sympathisants LR interrogés, qui sont 53% à y être hostiles. Seuls les sympathisants LREM sont majoritairement favorables, à 63%. "Ce refus du recul de l’âge de départ à la retraite est une constante depuis des années : les Français étaient déjà 70% à s’y déclarer hostiles en septembre 2019", souligne Odoxa-Backbone Consulting.

Une "colère sociale latente"

Cette opposition "pourrait se traduire par une explosion sociale", d'après cette étude. En effet, 64% des Français interrogés affirment qu'ils soutiendraient un mouvement de contestation contre un nouveau projet de réforme des retraites. Ils sont 16% à indiquer qu'ils y participeraient. Si seulement la moitié de ces intentions se concrétisaient, cela représenterait "plus de 4 millions de Français dans les rues", indique Odoxa-Backbone Consulting. Ces données font écho à de précédents sondages, notamment le baromètre de la reprise Odoxa-FG2A-BFM selon lequel "les Français et les petits patrons étaient déjà une large majorité à anticiper un grand mouvement de contestation cet automne et étaient un sur deux à se dire prêt à le soutenir alors qu’il n’avait même pas encore de 'prétexte'", souligne l'institut qui évoque une "colère sociale latente".

Ce sondage Odoxa-Backbone Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisé auprès d'un échantillon 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par internet les 9 et 10 juin 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.