Retrait provisoire de l'âge pivot : "Le gouvernement aurait mieux fait d'être beaucoup plus ouvert au dialogue", réagit François Hollande

L'ancien chef de l'Etat en appelle à présent engager une négociation "qui permette d'aller vite pour trouver l'issue".

L\'ancien président de la République François Hollande, le 30 septembre 2019 à l\'Elysée (Paris).
L'ancien président de la République François Hollande, le 30 septembre 2019 à l'Elysée (Paris). (BERTRAND GUAY / AFP)

"Le gouvernement aurait mieux fait d'être beaucoup plus ouvert au dialogue, beaucoup plus sensible à la négociation et aux concessions qu'il faut faire", a réagi samedi à France Bleu Limousin François Hollande, après l'annonce par Edouard Philippe qu'il retirait l'âge pivot du projet de réforme des retraites. Le Premier ministre l'a annoncé dans une lettre adressée aux organisations syndicales, alors que se tenait une nouvelle journée de mobilisation et de manifestation contre le projet du gouvernement.

>> L'opposition fustige le retrait provisoire de l'âge pivot : "Si le gouvernement pouvait arrêter de prendre les Français pour des imbéciles"

"Ce n'est que samedi que l'on apprend que l'âge pivot est suspendu alors que c'est la demande de la CFDT depuis plus d'un mois", s'étonne l'ancien chef de l'Etat.

Pourquoi ne pas avoir tout de suite ouvert cette porte pour qu'il y ait des négociations qui puissent porter sur les points essentiels de la réforme des retraites ?François Hollandeà France Bleu Limousin

François Hollande rappelle ce qui était sa position face aux conflits sociaux lorsqu'il était président de la République : "Quand je sentais qu'il y avait une tension, je veillais à la faire diminuer". L'ancien chef de l'Etat en appelle à présent engager une négociation "qui permette d'aller vite pour trouver l'issue".