Réforme des retraites : une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle partout en France

Les opposants à la réforme des retraites n'ont pas dit leur dernier mot. Ils sont à nouveau descendus dans la rue dans plusieurs villes, mercredi 29 janvier. C'est la 8e journée nationale de mobilisation interprofessionnelle, qui intervient alors que les deux projets ont démarré leur parcours à l'Assemblée nationale, après leur adoption en Conseil des ministres.

FRANCE 2

Désormais, des manifestantes danseront une chorégraphie particulière avant chaque marche. Des militantes de la région d'Amiens (Somme), qui s'estiment être les grandes perdantes de la réforme des retraites. "Quand on regarde bien, la retraite à points, c'est pire que la retraite par solidarité pour les femmes", explique une éducatrice qui participe à la 8e journée de mobilisation interprofessionnelle, mercredi 29 janvier.

Des manifestants toujours mobilisés

Un peu partout en France, comme à Montpellier (Hérault), des rassemblements ont eu lieu. Des cheminots sont toujours mobilisés, avec l'espoir que d'autres professions prennent le relais, mais pour l'instant, ce sont toujours un peu les mêmes qui répondent présents. Dans la matinée, devant l'inspection académique de Rennes (Ille-et-Vilaine), cheminots et professeurs se sont retrouvés dans un même combat. À Paris, des agents de la RATP tiennent toujours, quant à eux, le piquet de grève au départ des bus. Il y a beaucoup moins de perturbations dans les transports en commun, mais ils restent mobilisés les jours de manifestation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation à Toulouse contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020.
Une manifestation à Toulouse contre la réforme des retraites, le 16 janvier 2020. (FR?D?RIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP)