Réforme des retraites : une grève "sans issue" selon Édouard Philippe

Édouard Philippe a envoyé un message de fermeté aux grévistes mercredi 15 janvier. Pour le Premier ministre, le mouvement "n'a que trop duré".

France 3

Le constat est sans appel. Mercredi 15 janvier, Édouard Philippe a déclaré que la mobilisation contre la réforme des retraites paraît "sans issue" et "n'a que trop duré".

Le port de Marseille bloqué

Mais le mouvement se poursuit, comme à Limoges, en Haute-Vienne, où une manifestation est organisée dans la soirée. Au même moment, au palais de justice de Bobigny (Saine-Saint-Denis), les avocats sont toujours mobilisés. "On va être là pour une partie de la nuit. On organise des débats avec des avocats, avec des politiques, des économistes, pour démontrer que cette réforme des retraites est profondément injuste", estime Me Meriem Ghenim, secrétaire du syndicat des avocats de France. À Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, le port est bloqué et les passagers ne peuvent plus traverser la Méditerranée. Au niveau national cependant, il n'y a jamais eu autant de trains en circulation depuis le début de la grève.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe lors du compte-rendu du conseil des ministres qui s\'est tenu à Paris le 15 janvier 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe lors du compte-rendu du conseil des ministres qui s'est tenu à Paris le 15 janvier 2020. (BENOIT TESSIER / POOL / AFP)