Réforme des retraites : "Quelle que soit la décision du Conseil constitutionnel, la mobilisation doit se poursuivre", estime Manuel Bompard (LFI)

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 12 min
Manuel Bompard, député et coordinateur de La France insoumise, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 13 avril. -
Réforme des retraites : "Quelle que soit la décision du Conseil constitutionnel, la mobilisation doit se poursuivre", estime Manuel Bompard (LFI) Manuel Bompard, député et coordinateur de La France insoumise, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 13 avril. - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - T.Sotto
France Télévisions
Manuel Bompard, député et coordinateur de La France insoumise, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, jeudi 13 avril.

Jeudi 13 avril, Manuel Bompard, député et coordinateur de La France insoumise (LFI), était l'invité des "4 Vérités" sur France 2. Alors que la décision du Conseil constitutionnel sur la réforme des retraites est attendue vendredi, Manuel Bompard a déclaré que cette décision, "nécessairement, s'imposera". "Quelle que soit la décision du Conseil constitutionnel, je considère que la mobilisation doit se poursuivre, parce que ce texte de loi ne doit pas voir le jour", a-t-il cependant ajouté.

"Nous avons besoin de la Nupes"

Interrogé sur la réintégration d'Adrien Quatennens au sein de LFI, suspendu pendant quatre mois après sa condamnation pour violences conjugales, Manuel Bompard a déclaré : "On a le droit au pardon, à la réparation d'une faute quand elle a été commise" et "quand on a purgé une peine". Réagissant aux propos de Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste, qui a déclaré que la Nupes était "dépassée", Manuel Bompard a exprimé son désaccord avec le député, indiquant : "Je considère que la Nupes ne se conjugue pas au passé, donc non, elle n'est pas dépassée." "Si on veut être une alternative face à un macronisme déclinant, en voie d'explosion interne, (...) et à l'extrême droite, alors nous avons besoin de la Nupes", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.