Adrien Quatennens

Résumé de la rubrique

L’affaire Adrien Quatennens désigne une affaire de violences conjugales visant le député La France insoumise (LFI) du Nord Adrien Quatennens, soupçonné depuis l’été 2022 de faits de violences et de harcèlement.Elu député en juin 2017 puis réélu en juin 2022, Adrien Quatennens est visé depuis le mois d’août 2022 par une main courante déposée par son épouse, Céline Quatennens. Cette dernière ne s’est pas exprimée publiquement en dehors d’un communiqué conjoint avec son époux, mi-septembre, au moment de la révélation du dépôt d’une main courante pour des faits de violences.Quelques jours plus tard, en pleine procédure de divorce, le parlementaire de gauche reconnaît dans un long communiqué des faits de violences à l’encontre de sa femme. L’un des potentiels successeurs de Jean-Luc Mélenchon chez les “insoumis” admet notamment avoir giflé son épouse et lui avoir “saisi le poignet”. Le coordinateur de La France insoumise déclare également qu’il se met “en retrait” de ses fonctions au sein du parti de gauche radicale, l’une des formations politiques dotées d’une cellule d’écoute et d’enquête sur les violences sexistes et sexuelles (VSS). Le parquet de Lille ouvre une enquête pour violences conjugales le 19 septembre.Le 24 septembre 2022, Céline Quatennens dépose une nouvelle main courante à Lille (Nord), dénonçant avoir reçu de nombreux SMS de son mari. Début octobre, plusieurs médias dont franceinfo révèlent que l’épouse d’Adrien Quatennens a porté plainte contre lui, le 26 septembre. Le même jour, Adrien Quatennens est entendu en audition libre au commissariat de Lille. De source proche du dossier, le député reconnaît avoir donné une gifle à son épouse, l’avoir poussée contre un mur et lui avoir envoyé de nombreux SMS.