Réforme des retraites : le haut-commissaire Delevoye devrait rester à son poste

Jean-Paul Delevoye a reconnu avoir oublié de déclarer treize mandats divers qu'il occupe. Cependant, Emmanuel Macron ne semble pas près de se séparer de lui.

FRANCE 2

Jean-Paul Delevoye devrait encore rester à son poste quelque temps, selon le journaliste de France Télévisions Arnaud Boutet, alors qu'une partie de l'opposition réclame son départ : "Tout d'abord, parce qu'il est un interlocuteur respecté des syndicats et nous verrons si c'est encore le cas. Ensuite, parce que le gouvernement devrait logiquement attendre pour savoir s'il y aura oui ou non une suite judiciaire à cette affaire. Attendre également que le texte arrive à l'Assemblée nationale et voir si le "monsieur retraites" pourra le défendre", analyse le journaliste du service politique.

Les ministres défendent Delevoye

Servira-t-il de fusible à un moment donné ? Peut-être, pense Arnaud Boutet qui constate quand même que tous les ministres sont montés au créneau durant le week-end pour défendre le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye. La mobilisation de mardi 17 décembre aura un effet sur le rapport de force entre le gouvernement et les syndicats. Des négociations devraient reprendre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris. 
Jean-Paul Delevoye, le 30 septembre 2019, à Paris.  (ERIC FEFERBERG / AFP)