Réforme des retraites : le gouvernement annonce une entrée en vigueur à l’été 2023

Publié Mis à jour
Assemblée Nationale : le gouvernement se prononce sur la réforme des retraites
Article rédigé par
C. Méral, C. Motte, G. De Florival,P. Lagaune, F. Le Moal, S. Pichavant,M. Dumas, S. Fel, L. Houel - France 3
France Télévisions
Mardi 15 novembre, le gouvernement a dévoilé ses intentions concernant les régimes spéciaux des retraites. Les règles pourraient évoluer dans les services publics où les salariés ont un statut particulier. Dans le même temps, les pensions les plus basses devraient être revalorisées.

"Il y aura une réforme des retraites" : c’est avec ces mots que la Première ministre a annoncé, devant l’Assemblée nationale, mardi 15 novembre, que la réforme des retraites aura bel et bien lieu. Elle a également ajouté : "Cette réforme rentrera en vigueur à l’été 2023. Nous allons devoir progressivement travailler un peu plus longtemps." Les pensions minimales des retraites vont s’accroître, puisqu’elles passeront de 1 100 euros par mois à 1 130 euros. Cette revalorisation aura pour but d’aider les retraités les plus précaires confrontés à l’inflation. 

Une vague de réactions

Tous les bords politiques ont réagi à cette annonce de la Première ministre et de son gouvernement. Ainsi, le groupe Renaissance plébiscite cette décision. De son côté, La France insoumise craint de voir la réforme rapidement appliquée. "Il y a une volonté de reporter l’âge de départ à la retraite, et dans 15 jours l’Assemblée nationale est susceptible de voter sur le report de l’âge de départ à la retraite", dénonce Manuel Bompard, député de la Nupes. La majorité assure qu’il n’y aura pas de 49-3 sur le sujet des retraites. Cette réforme des régimes spéciaux devrait seulement toucher les nouveaux recrutés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.