Mobilisation contre la réforme des retraites : le point sur les cortèges du jeudi 13 avril à travers la France

Près de 270 rassemblements étaient prévus jeudi dans toute la France pour la 12ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Dans plusieurs régions, les syndicats annoncent de nouvelles actions vendredi.
Article rédigé par France Info - avec France Bleu
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Une manifestation contre la réforme des retraites à Metz (Lorraine), jeudi 13 avril 2023. (Bastien Munch / RADIO FRANCE)

Près de 270 manifestations étaient programmées dans toute la France jeudi 13 avril à l'occasion de la 12ème journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Le ministère de l'Intérieur a compté 380 000 manifestants dans tout le pays et la CGT plus d'1,5 million de participants. La tendance est effectivement à la baisse selon le réseau France Bleu. Tour d'horizon des mobilisations de la journée.

>>> Réforme des retraites : "Je serai à l'aise avec ma conscience", confie une prof gréviste qui a perdu près de 1 000 euros de salaire

Auvergne-Rhône-Alpes

À Valence, le pont Mistral est à nouveau fermé avec le rassemblement de manifestants depuis 14h30 en bas du Champ de Mars sur l'avenue Gambetta près du pont Mistral.

À Aubenas, une manifestation a débuté à 14 heures.

À Privas, la police a recensé 600 manifestants dans le centre-ville, contre un millier lors de la dernière manifestation. Les syndicats eux ont compté 800 personnes jeudi matin selon France Bleu Drôme Ardèche.

À Romans-sur-Isère (Drôme), 300 manifestants étaient réunis à selon la police jeudi matin.

À Nyons, 150 personnes ont défilé selon les gendarmes jeudi matin.

À Clermont-Ferrand, les syndicats ont comptabilisé 10 000 manifestants, contre 6 000 pour les autorités.

À Albertville (Savoie), au moins un millier de manifestants ont sillonné les rues, selon des informations de la police recueillies par France Bleu Pays de Savoie. C'est moins que la dernière manifestation, où 1 500 personnes s'étaient mobilisées. Il n'y a pas eu de blocage de la RN90 mais des manifestants ont occupé à la mi-journée le rond-point d'Ugine et les quais de l'Isère ont été fermés à la circulation.

À Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), 350 personnes ont manifesté jeudi matin selon les gendarmes interrogés par France Bleu Pays de Savoie, une mobilisation quasi stable par rapport à jeudi dernier (400 personnes).

À Chambéry, l'intersyndicale a organisé une opération péage gratuit sur l'autoroute A43 à Chambéry Nord entre 7 heures et 9 heures jeudi matin, a constaté France Bleu Pays de Savoie. Les barrières sont restées levées pendant près de 2 heures. Les caméras pour filmer les plaques d'immatriculation étaient masquées par des autocollants.

À Lyon, le cortège est parti à 13h30 et la mobilisation s'est achevée sous les lacrymogènes. Les manifestants étaient moins nombreux que lors de la précédente mobilisation, note France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, qui parle de 9 900 manifestants d'après les forces de l'ordre, 22 000 selon les syndicats.

Bourgogne-Franche-Comté

À Dijon, les forces de l'ordre ont compté 3 500 manifestants. La semaine dernière, la police en comptait 4 500. La CGT parle de 8 000 personnes, un chiffre là encore en baisse.

À Beaune, jeudi matin, l'intersyndicale a compté 200 manifestants, rapporte France Bleu Bourgogne, exactement comme la semaine dernière.

À Belfort, les syndicats ont annoncé un millier de personnes dans la rue, soit trois fois moins que lors de la précédente manifestation contre la réforme des retraites, indique France Bleu Belfort-Montbéliard

Bretagne

À Rennes, 6 500 manifestants ont été recensés selon la préfecture, 15 000 selon l'intersyndicale, rapporte France Bleu Armorique. La manifestation s'est élancée à midi depuis la place de Bretagne. Selon la préfecture, les forces de l'ordre ont saisi plusieurs sacs remplis de pavés et de cailloux en amont de la manifestation. Des manifestants ont bloqué jeudi matin le dépôt de bus Star à la Plaine de Baud et la rocade rennaise. Les transports en commun ont été fortement perturbés dans le centre-ville de Rennes.

À Brest, 7 200 manifestants ont défilé dans les rues selon la police, 18 500 d'après les syndicats.

Centre-Val-de-Loire

À Tours, 3 000 personnes ont répondu présent d'après la police, 5 000 d'après les syndicats. Une mobilisation en baisse d'après France Bleu.

À Châteauroux, la police a compté 1 700 personnes, contre 4 000 pour les syndicats. Des chiffres là encore en baisse.

Grand-Est

À Strasbourg, la douzième manifestation contre la réforme des retraites s'est élancée à 14 heures, avenue de la Liberté, a constaté France Bleu Alsace. Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans la capitale alsacienne jeudi après-midi avec ces slogans comme "stop au mépris" ou "nos vies valent plus que vos mandats". La préfecture parle, elle, de 3 400 manifestants. 

La mobilisation a commencé dès jeudi matin à Strasbourg avec un blocage de l'autoroute au niveau de la place de Haguenau. Une trentaine de personnes vêtues de noir ont allumé un feu sur la chaussée avec des poubelles. Cela a provoqué de gros bouchons. La navigation a été coupée sur le Rhin pour le trafic international. Des grévistes des industries électriques et gazières ont occupé l'écluse de Kembs.

À Nancy, ils étaient 3 000 d'après la police, 8 000 selon les syndicats. Une mobilisation en baisse pour la ville par rapport aux semaines précédentes.

À Mulhouse, la CGT organise des opérations parkings gratuits au centre-ville. Un cortège est également prévu à Mulhouse à 19 heures.

À Reims, les syndicats ont revendiqué entre 2 500 et 3 500 manifestants, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne

Hauts-de-France

À Amiens, le cortège s'est élancé à 14 heures de la Maison de la culture ce jeudi et a rassemblé 1 500 personnes selon la police, 4 000 selon la CGT, relate France Bleu Picardie.

Ile-de-France

À Paris, le cortège s'est élancé d'Opéra vers 14 heures en direction de Bastille. La CGT revendique 400 000 manifestants. 42 000 manifestants, selon la police.

Normandie

Au Havre, le cortège s'est élancé vers 10 heures jeudi matin, rapporte France Bleu Normandie, derrière la banderole intersyndicale.

À Caen, 10 000 personnes ont défilé d'après la CGT. La préfecture, elle, parle de 7 500 personnes.

Nouvelle-Aquitaine

À Bordeaux, 40 000 personnes ont défilé selon l'intersyndicale, 6 200 d'après la préfecture. En marge du cortège officiel à 15 heures jeudi, des dégradations ont été constatées par France Bleu Gironde. L'agence bancaire de la BNP Paribas a été prise pour cible sur les allées de Tourny. Il y a eu également des jets de projectiles sur les forces de l'ordre rue Esprit des lois.

À Guéret (Creuse), 1 400 personnes ont manifesté ce jeudi d'après les autorités, 2 000 selon les organisations syndicales, rapporte France Bleu Creuse. Moins de monde, mais des actions plus spectaculaires : une poignée de manifestants a par exemple descendu le pont de l'avenue Fayolle en rappel avec des baudriers, a constaté France Bleu Creuse.

Dès 8 heures demain, vendredi, les opposants à la réforme des retraites annoncent un barrage filtrant du côté de La Souterraine, au niveau du rond-point de la Croisière. La circulation pourrait être fortement perturbée puisque les syndicats de l'Indre et de la Haute-Vienne viendront leur prêter main forte.

À Pau, la CGT a recensé 5 000 personnes, tandis que la police en a compté 3 700. Une autre manifestation est déjà prévue dans le centre-ville vendredi à 18 heures, annonce France Bleu Béarn Bigorre, après l'annonce de la décision du Conseil constitutionnel. Des actions sont également prévues dans la journée et le week-end prochain.

1 800 personnes ont manifesté à Périgueux selon la police, 2 500 selon les syndicats. A Sarlat, ils étaient entre 600 et 700, à Bergerac, entre 750 et 1200.

Occitanie

À Montpellier entre 5 000 manifestants selon la police et 10 000 selon les syndicats se sont réunis selon France Bleu Hérault

À Béziers entre 1 800 (police) et 7 000 personnes (selon les syndicats) se sont mobilisées.

À Sète, 1 500 manifestants selon les forces de l'ordre, 3 000 selon les syndicats.

À Bédarieux, 300 personnes se sont rassemblées selon les forces de l'ordre (500 selon les syndicats).

Dans le Gard, les opposants à la réforme se sont mobilisés dans la matinée Alès, Uzès, au Vigan a appris France Bleu Gard Lozère. Mobilisation aussi à Mende (Lozère). Et depuis le début d'après-midi, une manifestation s'est déroulée à Nîmes.

À Toulouse, les étudiants ont rapidement pris les commandes du cortège, relate France Bleu Occitanie. La CGT revendique 70 000 participants alors que de son côté, la préfecture a compté 9 000 personnes dans cette manifestation qui s'est déroulée dans le calme. Un rassemblement est également prévu vendredi en fin d'après-midi, peut-être sur le parvis de l'Hôtel de Ville, la préfecture de police ayant refusé qu'il se tienne place de la Concorde.

À Tarbes, la police a compté 3 000 manifestants, 7 000 selon l'intersyndicale. 

Provence-Alpes-Côte d'Azur

À Avignon, 15 000 manifestants se sont déplacés selon les syndicats interrogés par France Bleu Vaucluse. Ils étaient 2 300 selon la police.

À Marseille, ils étaient 6 500 selon la police et 130 000 selon les syndicats.

À Toulon, les syndicats revendiquent 9 000 manifestants contre 2 900 d'après la police.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.